Les Grandes Filles Mode'lles

Futile, utile, bien dans ta ville

09/02/08

"Carla" (Eddy Mitchell)

Ou vite fait, bien fait, mon quart d'heure cire-pompes Le samedi, on va faire ses courses au Prisu, on sort Barnabé, Flore et Joseph, on se marie, aussi. Et c'est pas parce qu'on est le premier président yoggeur de l'histoire, ou mannequin-chanteuse-écrivaine-compositrice-actrice-photographe, qu'on n'a pas le droit de respecter cette tradition. Il y a une semaine, la grande Carla et le petit Nicolas se disaient "Oui - Si", elle en Hermès, lui en ce qu'il veut, et scellaient d'une belle ring leur amour bling-bling. ... [Lire la suite]
Posté par Gall à 05:35:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

06/02/08

"E-rotic" (Madonna)

Ou cheveux longs, jupe courtes, marée basse, taille haute A l'heure où l'aube blanchit encore la campagne, où vous dormez encore sur votre oreiller paré Sonia Rykiel, où les services de la voirie arpentent les rues éclaboussant d'eau les trottoirs, j'ai découvert le potentiel érotique de ma jupe. Comme ça. A 6h30 du mat', l'envie d'être sexy aussi forte qu'un Français en finale d'un grand Chelem. Dans l'oeil d'un gentil éboueur, au sifflet facile. A 6h30 du matin. A 6h30 du matin. Il n'est nullement question  ici de... [Lire la suite]
Posté par Gall à 05:00:00 - - Commentaires [61] - Permalien [#]
31/01/08

"Five ways to end it" (The Long Blondes*)

Où j'ai vraiment eu du mal à choisir et je me dis finalement que le Top 50, y'a que ça de vrai Flash Back. Vous ne vous en souvenez peut-être pas mais en 2007, Britney Spears s'est rasé la tête, Dominique Strauss-Kahn est allé FMIster et vous vous êtes demandé chaque matin comment on mettait le jean large sans ressembler à Constance-Marie, la militante étudiante qui en "a marre de cette société mercantiliste putain". Moi, je me souviens. Et je me souviens aussi qu'une certaine Fée m'a demandé il y a trois semaines,... [Lire la suite]
Posté par Gall à 04:10:00 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
21/01/08

"Hype" (Tegan & Sara, mes adorées)

Ou comment je réussis un mix entre "La classe" sans Fabrice et "Corinna, Corinna", sans Whoopi Goldberg Interro surprise du vendredi. Sortez les Reynolds et les copies doubles, une marge de six carreaux bien droite, le thème de la dissertation du jour : "Etre hype". Vous avez cinq minutes. Moi, comme j'avais plus trop d'encre (j'ai tout teint en bleu, la semaine dernière, vous vous rappelez pas?), comme c'est un sujet que je ne maîtrise pas vraiment (je mange de la soupe instantanée Royco, je... [Lire la suite]
Posté par Gall à 07:14:00 - - Commentaires [55] - Permalien [#]
14/01/08

"Le plat pays" (Jacques Brel)

Ou comment il sera question de gommes fantaisie, d'étiquettes de vêtement et de chèques en blancY'en a qui collectionnent les bouchons de champagne. Y'en a qui collectionnent les migraines. Y'en a qui roulent leurs bosses du Brésil en Ukraine, et y'en a même ... Même, qui comme moi, qui ont subi une dérive financièrement contestable. 11 ans : je collectionne les étiquettes de vêtement, youpie Benetton et Pimkie c'est trop de la balle, est ce que Mickaël viendra à la boum vendredi, tu m'écris un mot sur mon agenda Chipie? 14 ans : je... [Lire la suite]
Posté par Gall à 07:13:00 - - Commentaires [61] - Permalien [#]
08/01/08

"Shiny Happy People" (REM)

Ou comment il faut choisir son camp, car c'est Marie-Françoise C. qui l'a dit (ou Michèle F., je sais plus) Bling Bling, she shot him down, bling bling, he hit the ground. Quelqu'un m'a dit, que, Nancy Sinatra n'avait sûrement jamais écouté un disque de Carla Bruni, mais qu'elle avait un peu tout compris à sa belle histoire, chabadabada. Puisque dans l'air du temps, il va falloir faire sa Carla, je m'adapte. Sans vous livrer trois tomes et deux cheddars sur la théorie de l'évolution, on nous a dit, récemment, qu'il fallait choisir... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:03:00 - - Commentaires [36] - Permalien [#]

13/12/07

"Ring ma Belle" ( Jean-Michel Apeuprès)

Ou comment on sent que les vacances arrivent bientôt et que la bague, c'est jamais de la blague Quelques jours après notre première entrevue, un café Ruc entre Jules et Jim, on rapporte que Jeanne Moreau s'est mise à fredonner boulevard Henri Martin : "Elle avait des bagues, à chaque doigt, des tas de bracelets, autour des poignets, et puis elle chantait avec une voix, qui sitôt m'enjôla". Paraîtrait que c'est devenu une chanson culte, je peux pas vous dire, je n'écoute que du hip-hop estampillé Mickael Youn. Bref, la... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:05:00 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
11/12/07

"Ruby Tuesday" (The Rolling Stones)

Où je me rends compte que j'aurais jamais eu mon doctorat es gégène Ciel, mon mardi ! (Théâtrale, Judith Magre dans Judith, 1947).  Ciel mon post du mardi, devrais-je vitupérer même, devant votre empressement à filer direct, plus bas, voir la photo. Vous ne me la ferez pas. Je sais pourquoi vous êtes là, mes circonvolutions matinales n'y changeront rien. Vous, vous voulez voir ce que j'ai acheté chez New Look. Terre à terre. Ashes to ashes, funk to funky. C'est superficiel. C'est petit. Je pourrais continuer comme ça longtemps... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:00:00 - - Commentaires [49] - Permalien [#]
14/11/07

"Stop (in the name of love)" (Diana Ross)

Ou comment il faut aider son prochain, même quand il paye l'ISF Confession intime. Email reçu hier, en angliche, traduit par mes soins. Toute falsification et tout détournement des propos tenus serait proprement fortuits. Galliane, On ne se connaît pas, mais il faut que je te confie quelque chose : tu as parlé de low-boots plates et de ton prochain craquage sur ton fameux blog formidablement drôle et dont les photos sont si bien prises, sans mentionner quel avait été ton choix. Ma fiancée, Gwynnie, me rabat les oreilles... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:05:00 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
05/11/07

"Hello, Doty" (à peu près Louis Armstrong)

Ou comment mon blog me sert pour assouvir mes manies grâce à des super nanas minute "we are the world we are the children". Il était une fois un sac fantasmé par la moitié de la blogosphère. Il était une fois une grande fille que ne pouvait pas se le payer sans briser son plan épargne écureuil. Il était une fois une jeune femme qui, elle, se l'était payé, mais ne voulait pas le garder.Il était une fois une vente Ebay prématurément terminée, pour cause de prix de réserve non égalé. Il était une fois un blog qui permit à... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:03:00 - - Commentaires [49] - Permalien [#]