Les Grandes Filles Mode'lles

Futile, utile, bien dans ta ville

26/10/07

"Electrical blue" (The Cranberries)

Ou comment il est question à la fois de talent, de nullité, et de Rachida Dati Y'a pas que l'gris dans ma vie, n'en déplaise à certaines. Depuis vendredi dernier, y'a le bleu électrique. Le bleu dur, le bleu vif (auquel la photo ne rend absolument pas hommage, je vous assure, il est renversant d'éclat). Un bleu de travail pour mes journées at work signé par la talentueuse Vanina Escoubet, créatrice de la jolie marque Please don't. Même que la ravissante Flora, à qui l'on doit les merveilles siglées Eple & Melk, elle voulait la... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:10:00 - - Commentaires [33] - Permalien [#]

23/10/07

"Avril en octobre" (Autour de Lucie)

Ou comment j'me suis faite bâcher en beauté et en public par un gars qui met des chaussettes blanches même qu'il en met qu'une parfois L'gars, il a rien compris. Mais alors, rien. Il n'a pas vu que j'avais fait une bonne affaire. Que j'avais acquis une pièce phare de cette saison signée des blanches mains de Diane Goldstein, ex-diplômée de la St Martin School, ex-madame Paul & Joe, actuelle créatrice de la jolie marque April, May*. L'gars, il confondrait un babybel et un saint-nectaire. Il connaît visiblement pas ça, ni ça,... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:10:00 - - Commentaires [53] - Permalien [#]
01/10/07

"You got me" (The Roots featuring Erikah Badu)

Ou comment je devais acheter une table basse et je repars avec des fringues mais après tout j'ai pas à préciser ça Le diable s'habille en sweater pourpre Prada, ou c'est tout comme. J'le sais, j'l'ai rencontré. Quand je suis entrée dans son antre, une boutique Comptoir des Cotonniers du Marais, il ne m'a laissé aucune chance. Je n'allais rien acheter, juste montrer à ma mère comment elle pouvait accessoiriser l'écharpe que nous venions de lui offrir. L'histoire devait s'arrêter là, un ptit tour et puis s'en va, mais il m'avait vue... [Lire la suite]
Posté par Gall à 09:00:00 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
19/09/07

"Take it or leave it" (The Strokes)

Aujourd'hui, marre du rose saumon et du gris souris, va y'avoir du sang sur ce blog. "Va y avoir du sport, mais moi, j'reste tranquille" sur mon petit siège de bureau, à regarder le combat que je lance sous vos yeux ébaubis. Quand, à 9h36, le facteur a sonné pour me remettre un colis, j'ai su, les paupières encore collées, qu'un habitant de ma penderie n'allait pas passer la journée. Vous allez me dire, "mais comment tu savais ce qu'on t'apportait?" (Vous êtes drôlement spirituelles, ce matin, ça change). Je vous... [Lire la suite]
Posté par Gall à 12:09:00 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
17/09/07

"Girls & Boys" (Blur)

Une grande fille modèle, ça respecte l'étiquette. Ca mange les frites avec sa fourchette, ca marche sur les passages piétons de ses bottes légères, ça pleure devant Grey's Anatomy. Et quand l'étiquette dit : "Fringues pour hommes", ça rentre pas dans le magasin parce que c'est pas un homme. CQFDédé. - Toi : "Une grande fille modèle, ça doit être ennuyeux..."Mais comme tu y vas, petite impudente. Pas du tout. Ca oublie de se brosser les dents aussi, une fois tous les trois jours. Ca passe pas l'aspirateur même quand... [Lire la suite]
Posté par Gall à 09:05:00 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
07/09/07

"Underneath it all" (No Doubt)

Demain, je vais shopper avec Vanessa Bruno. Ouais. Ecarquillez pas les yeux, là, vous allez mettre plein de votre nouveau mascara Clinique gratuit sur vos pommettes et ce sera vilain.Enfin, je vais shopper avec la Fée qui, pour moi, signe de petites merveilles parfaitement dignes de la ligne Athé donc, selon un syllogisme évident, je shoppe avec une styliste trop dans le vent.Donc, je vais claquer. Aïe. Beaucoup. Re Aïe. Ce qui explique pourquoi depuis 11 jours, je me tiens à gros carreaux quand je passe devant un magasin. Sage, la... [Lire la suite]
Posté par Gall à 11:57:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]

05/09/07

"A mistake" (Fiona Apple)

L'erreur est humaine, et chez moi, elle est même fréquente. Combien de fois une pièce neuve, ramenée  au magasin dans le meilleur des cas, donnée revendue sur Ebay pour désengorger la penderie? La grande fille modèle, "que d'la gueule", ouais. Mais en ce mercredi, jour des gentils nenfants, j'ai eu envie de sensations fortes. Alors non, pas d'essayage de jodhpur en gros velours, pas de débat "pour ou contre le body s'il est siglé Vanessa Bruno?" , j'ai mieux en rayon : la faute de goût. Vous savez, la pièce... [Lire la suite]
Posté par Gall à 11:39:00 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
31/08/07

"L'Excessive" (Carla Bruni)

Modestement parlant ("Fashionably speaking" pour mes on-the-other-side-of-the-Atlantic readers, for you Mary-Kate, for you Gwyneth), je doute donc je suis. C'est comme ça. La la la la la. A toutes celles qui, donc, pestent présentement devant leurs écrans car je ne leur ai toujours pas présenté mon blouson en cuir alors qu'elles en cherchent un pour moins de 250 euros (cherchez une faute de goût chez Lou Doillon, voyez un peu le challenge), je leur réponds qu'il y avait une bonne raison. J'ai douté. J'ai douté de mon zonblou... [Lire la suite]
Posté par Gall à 14:00:00 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
30/08/07

"My Sweet Lord" (The Beatles)

Ou comment j'invente le post épaisseur tripleLa rentrée m'inspire. La rentrée me rend nostalgique. Je passe sur mes virées totalement hallucinées dans les rayons papeterie (le dernier taille-crayon malin comme Maped, le classeur Chipie avec le chien bleu et pas vert, et des cartouches violettes, oui man', ça me sert pour souligner les sous-titres en histoire-géo). Je passe sur l'excitation de la 1re journée et de la nouvelle classe, le nouveau blond longue mèche frontale du fond qu'était pas là l'an dernier miam-il-a-pas-d'amis. Je... [Lire la suite]
Posté par Gall à 12:14:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
28/08/07

"Words" (F.R. David)

Ou comment j'arrive à parler "le mode" De la mode, je n'ai pas tous les mots. Pas encore. A l'Ouest, la Galliane. Déjà, ce que j'appelais une étole, main'nant, ça s'appelle un keffieh. Vu que je ne sais pas comment ça s'appelle, fallait pas s'attendre à ce que je sache comment ça se met (hein, Géraldine? Avec moi, c'est plutôt un foulard de cow-boy, la trouvaille de la rentrée 2007, contrairement à ton égérie de samedi ;). Sinon,  il y a aussi le désormais cultissime "faux-noir". Une interview de Juliette... [Lire la suite]
Posté par Gall à 10:05:00 - - Commentaires [37] - Permalien [#]