Les Grandes Filles Mode'lles

Futile, utile, bien dans ta ville

11/02/08

"Monday, Monday, Monday" (Tegan and Sara)

Où je propose de dépenser du frique pour bien commencer la semaine et relancer la consommation Travail, ciel gris, le métro bondé avec ce type imperméable qui vous vole le strapontin alors que vous descendez à l'autre bout de la ligne. On est lundi et franchement, ça va comme un lundi. Sauf ici, me direz-vous. Ici, c'est vendredi, car de ma souris magique, j'y fait la pluie et le beau temps. L'air du week-end dans les cheveux et une envie de jolies choses et de jeunes créateurs. De leurs jeunes et jolies choses. Alors, maintenant,... [Lire la suite]
Posté par Gall à 01:47:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]

04/02/08

"Brad and Suzy" (Jude)

Où je dis que cet été, vous ne lirez pas Cécilia d'Anna Bitton sur la plage parce que ça suffit, mais vous porterez du Suzie Winkle parce que marre de la Cotonnade Ca sonne British, ça sonne espiègle, ça sonne "venez-voir comment je suis belle". "Suzie Winkle". Jamais entendu parler, jusqu'à un Fresh matin d'hiver sur le salon Who's Next. Jamais vu, sans doute, sans que Flore, miss Eple & Melk, ne me tire d'emblée sur ce stand. Flore aime Suzie, Suzie aime Flore, Galliane aime Flore donc va aimer Suzie, elle... [Lire la suite]
Posté par Gall à 04:13:00 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
22/01/08

"New Soul" (Yaël Naïm)

Ou comment, alors que certains partent bling blinger sur les pistes de Val Thorens, je proclame l'été ici hic et nunc Le genre de fille qu'on adorerait détester s'appelle Flore et je l'ai rencontrée. Elle a de longs cheveux soyeux. Elle a des yeux clairs en amande, une tenue qu'elle semble née avec sur le dos tellement tout va sans avoir l'air d'avoir été réfléchi. Avec elle, l'habit fait la fée. Ca fait déjà beaucoup, mais avec Flore ce n'est pas assez. Elle a décidé d'avoir du talent et elle le gère plutôt bien, puisqu'elle a... [Lire la suite]
Posté par Gall à 07:13:00 - - Commentaires [59] - Permalien [#]
18/01/08

"Villages, villages" (Désire Lasse)

Ou comment je décentralise mon propos pour fidéliser mon lectorat qui a forcément pleuré devant Bambi On pourrait croire que, mais non. Que je ne parle que Parisienne, adresse parisienne, Parisienne qui va au concert à Paris et Parisienne qui s'achète un collier Bambi. Plus jeune, j'ai appris avec le sage poète Maxime L. F qu'on ne choisit pas ses parents, sa famille, qu'on ne choisit pas non plus les trottoirs de Manille, de Paris ou d'Alger pour apprendre à marcher. Toi lectrice, tu as appris à marcher où, d'abord? Gueugnon,... [Lire la suite]
Posté par Gall à 07:43:00 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
15/01/08

"The limit to your love" (Feist)

Ou comment les non-Parisiennes vont encore m'en vouloir mais bon, tous mes voeux les plus cordiaux Puisqu'aujourd'hui, il faut vivre ou survivre, pour reprendre la philosophe de nos cours de récré Star Club Nadiya,  j'ai décidé de continuer à vivre dangereusement.  Depuis un mois (et ma découverte de la fripe), vous le savez. Depuis hier (mon escamotage d'orteil enbotté), vous le mesurez. Donc samedi, en grande baroudeuse qui met du 40 alors qu'elle chausse du 41, j'ai délaissé mon traditionnel Haut-Marais (cage).... [Lire la suite]
Posté par Gall à 07:02:00 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
04/12/07

"The sound of your name" (Charles Aznavour)

Ou comment on se rend compte que Micheline Dax, finalement, est une grande dame courageuse *EDIT : les liens fonctionnent, yipee* Vanessa Bruno n'aurait sans doute jamais fait carrière si elle s'était appelée Micheline Martichou. C'est terrible, mais c'est comme ça. Le destin ne tient pas à grand chose, une grand-mère autoritaire à qui il faut absolument faire plaisir, un pari entre potes un soir de Cinzano Party, et un être même pas né (Gudule, Micheline, Schlomo) paie les pots (de vin) cassés. Résumons nous, car j'en ai perdu... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:10:00 - - Commentaires [30] - Permalien [#]

30/10/07

"One" (U2)

Ou comment je confesse ma faiblesse et j'espère obtenir une carte de fidélité parce que je la mérite, m**** S'il n'en restait qu'un, ce serait celui-là. Grand, beau, tout cuir, inventif, unique, bref, siglé Matière à Réflexion *, forcément. Vous le savez, nous le savons, Thierry Mariani s'en doute sûrement dans son petit bureau de député turlupiné par l'ADN : les sacs, voilà ma grosse faiblesse de modeuse. Sardine a ses shoes, Punky a ses jeans larges, Marie a ses Kitty, il fallait bien que j'existe dans cette blogosphère. Je... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:09:00 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
22/10/07

"High and low" (A-HA)

Où il est beaucoup question de "genre" parce que je n'arrive pas à caser "à la bien" Enfin, j'les ai. Genre. Genre je faisais la fille qui ne s'intéressait pas au sujet, tout simplement parce que je n'avais pas trouvé chaussure à mon pied. Il n'aura pas échappé aux plus assidues d'entre vous - allez, on s'aligne et je distribue les bons points, Melle E toi t'es une régulière et tu sens bon t'as la grosse image - qu'il est un sujet de cette fashion saison non évoqué jusqu'à présent sur mon post-it (comme it bag,... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:18:00 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
17/10/07

" The unquestionable truth " (Limp Bizkit)

Comme d'autres ont voulu voir si la Terre était ronde, comme d'autres ont voulu voir si Karl Lagerfeld était "sympa-au-fond?", j'ai voulu voir si Elle nous mentait. C'est bien joli le coup du sac doudoune (sic) et du jodhpur pour tout le monde, cet angélisme we-are-the-world-we-are-the-children-united-colors of-benethon. Bene nuts, oui. On m'la fait pas. On m'la fait plus (depuis qu'à 10 ans, Télé Star a lâchement menti sur mes rediff's de Princesse Sarah). Alors, j'ai chaussé mon plus beau trench façon Inspectrice Gadget... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:25:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
15/10/07

"Like a Rolling Stone" (Bob Dylan)

Ou comment je vais vous faire découvrir plein de boutiques cette semaine tout en fredonnant du Catherine Lara qui doit être sur Bide et Musique cherchez bien Dans mon Ipod, Nancy Sinatra. Dans mon Ipod, Blondie. Dans mon Ipod, the Long Blondes. Dans mon Ipod, Tegan and Sara, dans mon Ipod, Emmanuelle Seigner, dans mon Ipod, ma vie mes cris du rock. Dans mon armoire de dure à cuir, un blouson, des bottes, un tee-shirt MJ immortalisé par notre startoriale Géraldine, du slim. Quelques notes d'Helluvah, un samedi aprem, et j'ai eu... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:24:00 - - Commentaires [50] - Permalien [#]