Les Grandes Filles Mode'lles

Futile, utile, bien dans ta ville

09/01/08

"Obsession" (Aventura, jusqu'à présent la pire réf. musicale de ce blog c'est dire mon humeur)

Ou comment, sans avoir vraiment prémédité mon coup, je fais grève le jour de l'ouverture des soldes En ce moment même, des cartes bleues frétillent, des jeunes femmes suent, des vendeuses hurlent et le patron du Printemps Hausmann, dans son grand bureau, fait les 100 pas, faut faire mieux que l'an dernier quand même. Les soldes. Et je ne vous en ai pas parlé. De mes repérages, vous n'avez rien vu. Certes, on a demandé mes conseils dans Elle, j'ai docilement donné, et quand la charmante journaliste m'a glissé "et la pièce que... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:01:00 - - Commentaires [49] - Permalien [#]

07/01/08

"Vogue" (Madonna)

Ou comment il faut enterrer 2007, ses low-boots, les tailleurs blancs de Ségolène Royal et les colliers macarons En 2007, j'ai appris à parler chypriote, j'ai low-booté, j'ai foulardé, me suis enrobée, mise à plat et prise au débotté, tête de mortifiée, encabannée, encanaillée avec d'autres dures à cuir, et j'ai cru aux fées. En 2008, come on, Vogue, let your bodies groove to the music. Parce que Carine Roitfeld-dite "funny girl" dans les milieux autorisés- ne me l'a pas demandé, je lui ai accordé une interview exclusive... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:04:00 - - Commentaires [59] - Permalien [#]
14/12/07

"The Greatest" (Cat Power)

Ou comment je m'autocongratule à quelques jours de Noël pour que le papa du même nom pense bien à mes petits souliers taille 41 donc grande contenance "Madame géniale se trouvait géniale. Elle n'avait pas tout à fait tort, mais elle n'avait pas tout à fait raison non plus". Cette sentence pleine de bon sens (une version simplifiée mais tout aussi forte du "cogito ergo sum" cartésien) ouvre le best-seller international Mme Géniale (Roger Hargreaves, 25 pages, Hachette jeunesse), ouvrage culte s'il en est de la... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:04:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
13/11/07

"Ethical drug" (The Adored)

Ou comment "Shopping sans conscience n'est que ruine de l'âme" dirait Vanessa Rabelais, l'arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière petite fille de Monsieur son ancêtre qui pensait bien. La graine germée en gratin, y'a longtemps que vous connaissez. Le jus de goyaye labellisé Max Havelaar, vous en buvez chaque matin. Vous avez rencontré votre amoureux au rayon pilpil et boulgour de Naturalia et votre linge, il ne connaît que les noix de lavage qui sentent la saponine donc pas très bon. Bravo, vous êtes bobos... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:04:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
07/11/07

"Mellow Yellow" (Donovan)

Ou comment je pends mes envies de low-boots plates haut et court Qu'auraient été Socrate sans Platon, Nicolas Sarkozy sans François Fillon, Dorothée sans ses Musclés? En mode aussi, deux avis valent mieux qu'un. Alors, à l'heure de commettre un nouvel achat, je préfère m'en référer à vous. N'allez pas de suite vous croire sorties de la cuisse de Marc Jacobs, non, c'est juste que Vanessa B. et Miuccia P. décrochent pas leurs IPhone en ce moment. Le topique du jour, simple, sans bavure et surtout sans talon : la low-boot plate et à... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:05:00 - - Commentaires [66] - Permalien [#]
25/10/07

"All I want for Christmas" (Mawiah Carey)

Ou comment ça sent le houx et le pain d'épices trop fort deux mois pile poil avant l'heure Vendredi 19 octobre, 15h17 GMT, Marseille-plus-belle-la-vie-time De : maman gallianeA : gallianecc : père Noël Ma Bibiche, comme c'est bientôt Noël, pourrais-tu me faire une sélection de ce que tu aimes sur les sites mode de VPC? Gros bibis, Mom. PS : penses à arroser tes plantes. Dimanche 21 octobre, 18h15 GMT, I-love-Paris timeDe : gallianeA : maman gallianeCC : père noël ; mère noël ; gaspard ulliel Mom, Voici quelques... [Lire la suite]
Posté par Gall à 08:10:00 - - Commentaires [40] - Permalien [#]

09/10/07

"City Girl" (Tegan and Sara)

Cette fois-ci, c'est à elle que j'en veux. C'est elle, la coupable, monsieur le banquier. "Anna Corinna", franchement ? Jusqu'à ce week-end, je m'en souciais autant que du divorce de Flavie Flament. J'avais bien entendu ci et là ce nom, certes. Pas assez titillée pour aller chercher à quoi ressemblaient ses créations. Je suis sage, monsieur Duchaumier, je ne vis pas au-dessus de mes moyens de grande fille à petite bourse. Mais elle, là, elle nous a entretenu avec moultes tentations photographiques du talent de l'annakarina... [Lire la suite]
Posté par Gall à 09:00:00 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
28/09/07

"Get rich or die tryin'" (50 Cent)

Ou comment je poste vite fait parce que vous me manquez trop mais ma mère m'accapare et bientôt elle partRien à redire, je ne trouve plus les mots. Modèle parfait (babies à talon), hauteur parfaite (5,5 cm, c'est déjà beaucoup pour une grande fille comme moi), couleur parfaite (noir c'est noir), le fashion sans faute. 20/20, l'ABC d'APC.Une seule annotation, en marge : "le prix laisse à désirer" (250 euros). Je veux les mêmes. En moins cher. Donc ... "Les FILLLLLLLLLLLES!" Ah, sinon, parce... [Lire la suite]
Posté par Gall à 18:25:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
21/09/07

"Leather" (Tori Amos)

Christian Dior m'a écrit hier. Il m'a écrit, sur un joli bristol, qu'il avait le plaisir de me faire découvrir son nouveau Mascara-Diorshow-Black Out-Mascara-volume-spectaculaire-noir-intensité-khôl et que pour m'initier au maquillage des podiums, j'avais rendez-vous dans ma parfumerie. Christian Dior est un chic type. Christian Dior écrit beaucoup de choses sur des petits bristol, aussi, il est fabuleux un peu. Mais sous ce déluge de Aypinesse, je reste une grande fille simple et généreuse. Vous vous rappelez que je vous avais parlé... [Lire la suite]
Posté par Gall à 09:25:00 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
18/09/07

"Divinidylle" (Vanessa Paradis)

Où comment je vais obéir à vos ordres et ma CB aussiMODEstement causant, le "Je t'aime moi non plus", divin va-et-vient gainsbourien, ça me connaît. Dernier épisode en date : le Grec et moi. Erotokritos et moi, pour être plus précise (et pour toutes celles qui se figurent ma gueule frangée en train de regarder amoureusement un kebab). On s'est encore ratés, façon Casablanca, le ferry qui part, les larmes d'Ingrid Bergman et tout le tintouin. Une commande annulée sur Urban Outfitters, et l'espoir de porter un jour une de leur... [Lire la suite]
Posté par Gall à 09:00:00 - - Commentaires [39] - Permalien [#]